Un système électoral proportionnel mixte (MMP) au Canada

Le Parti vert dirigé par Dimitri fera campagne en faveur d'un système électoral proportionnel mixte (MMP) au Canada. 

Lorsque les libéraux ont rompu leur promesse de mettre en œuvre la représentation proportionnelle (RP) après les élections de 2014, cela n'a fait qu'accroître le soutien aux relations publiques parmi les Canadiens. Un sondage Angus Reid de 2019 a révélé que 69% des Canadiens appuient un tel système, avec une majorité dans tous les partis et toutes les régions. Ils veulent remplacer les résultats électoraux iniques, la politique acrimonieuse, et la discontinuité contre-productive de la politique par une représentation proportionnelle, des processus politiques raisonnables, et une stabilité politique. 

Le MMP est utilisé en Allemagne et en Nouvelle-Zélande. De plus, le MMP a été à la fois recommandé par la Commission du droit du Canada de 2004 et aussi par plusieurs commissions provinciales. 

Le système MMP que nous recommandons implique deux votes, l'un pour un député de circonscription élu par le système du scrutin majoritaire à un tour existant et l'autre pour un candidat sur les listes ouvertes des partis dans chaque province, en utilisant la méthode du complément. Ce système combine la proportionnalité, le choix des électeurs parmi les candidats de circonscription et de liste de parti, la représentativité provinciale et la représentation des circonscriptions. Les Canadiens trouveront ce système facile à comprendre et il pourra être mis en œuvre sans révision majeure des circonscriptions électorales du Canada. 

La question de la réforme électorale exige un leadership politique et c'est une question à laquelle je donnerai la priorité si je suis élu à la tête du parti. 

Cela dit, le choix et la conception d'un nouveau système électoral appartiennent aux citoyens. Les politiciens sont en conflit d'intérêts lorsqu'il s'agit de réforme électorale et il faut trouver des moyens de dépasser les considérations partisanes. Les référendums échouent à cet égard pour un certain nombre de raisons et sont le plus souvent utilisés pour torpiller la réforme électorale dès le départ. La position du Parti vert, que je soutiens, est que, quels que soient le ou les partis qui forment le gouvernement, la question de la réforme électorale doit être soumise à une assemblée de citoyens délibérante et représentative. 

Puisque le parti vert a toujours été favorable à la réforme électorale et à la représentation proportionnelle, un gouvernement vert aura le mandat de procéder à sa mise en œuvre sans référendum. Nous pensons que notre option obtiendra le soutien d'une majorité de Canadiens, tous partis et provinces confondus.


Faites-nous savoir quand vous avez voté afin que nous puissions concentrer
les efforts de nos bénévoles sur les personnes qui n'ont pas encore voté.

Textez le mot "voté" au 647-360-6602 ou envoyez les mots "J'ai voté !" à info@teamdimitri.ca